Pages

jeudi 4 avril 2013

Des perturbateurs endocriniens dans nos cosmétiques : tout savoir sur ce scandale !

C'est le genre de nouvelle que l'on ne voudrait jamais avoir à entendre... On savait les perturbateurs endocriniens de plus en plus traqués dans les produits de notre quotidien -rappelez-vous l'affaire du Bisphénol A et des biberons ; ils sont depuis hier accusés d'être dangereusement présents dans nos cosmétiques. L'UFC-Que Choisir vient en effet de publier un communiqué alertant sur la composition des produits d'hygiène et de beauté. Après avoir réalisé des tests sur 66 produits, l'association y a détecté la présence de perturbateurs endocriniens. Nos cosmétiques ne seraient donc pas si inoffensifs que l'on voudrait le croire ?

Les perturbateurs endocriniens, c'est quoi ?

Les perturbateurs endocriniens sont des molécules agissant sur l'équilibre hormonal des espèces vivantes, et donc également de l'espèce humaine. Celles-ci ont trois mécanismes d'action sur les hormones. Elles peuvent imiter l'action d'une hormone naturelle, la bloquer, ou encore interférer dans la production ou le transport des hormones ou des récepteurs. Ces molécules agissent à très faibles doses et perturbent l'organisme de façon discrète mais bien réelle. En affectant la croissance, le développement, le comportement, l'énergie, le sommeil, la circulation, mais aussi la fonction sexuelle et reproductrice, elles peuvent avoir de graves conséquences sur nous et sur notre descendance. Bien sûr, l'effet dépend de la dose, mais ces perturbateurs peuvent dans les pires des cas engendrer un mauvais développement des organes reproducteurs, une reproduction perturbée ou des cancers hormono-dépendants -prostate, utérus, thyroïde... Les perturbateurs endocriniens sont particulièrement dangereux pendant les phases de développement du corps, et doivent donc être éloignés à tout prix des femmes enceintes, nourrissons, jeunes enfants et adolescents. 



Et quel lien entre ces molécules et nos cosmétiques ?

D'après l'étude UFC-Que Choisir, nos cosmétiques contiendraient des perturbateurs endocriniens présents sous la forme de conservateurs, d'antibactériens, de filtres solaires et d'émollients. L'étude révèle que des niveaux de risques significatifs pour trois raisons
  •  Certains produits contiennent des molécules dangereuses en quantité importante, et pourraient donc affecter les personnes qui les utilisent : c'est le cas du dentifrice Colgate Total (à cause du triclosan) et du gel douche Nivea "Water Lily&Oil" (à cause du propylparaben). J'ai utilisé et adoré ce gel douche ce week-end ; on ne m'y reprendra plus !
  •  De nombreux produits contiennent ces molécules en doses raisonnables, mais lorsque nous additionnons tous les produits que nous mettons sur notre peau, les doses deviennent vite dangereuses. Le triclosan a été trouvé dans des dentifrices mais aussi des déodorants ; le propyparaben quant à lui a été détecté dans neuf familles de produits...
  •  Des molécules différentes peuvent avoir un même effet sur l'organisme, et donc s'additionner pour créer un déséquilibre hormonal...




 EUH...

Les résultats de cette étude font froid dans le dos... et pourtant, il reste difficile de savoir quels produits, chez nous, dans notre salle de bain, sont dangereux. Heureusement, les professionnels auront bientôt l'obligation d'étiqueter correctement leurs produits. Mais nous qui prenons du plaisir à nous laver, à étaler nos crèmes et à nous maquiller, en nous croyant bien au chaud, protégées de tout... Les instants de bien-être que nous nous accordons sont-ils en train de nous dérégler à petit feu ? MERDE ! On nous prend pour qui ? Pourquoi faut-il attendre qu'une association se bouge aujourd'hui pour révéler tout ça ? Ne nous dîtes pas que personne ne sait comment sont fabriqués nos cosmétiques. Je suis de celles qui ne supportent pas l'alarmisme inutile et pourtant... il faut bien avouer qu'on dirait que les logiques commerciales surpassent les règles fondamentales de protection de l'humanité. L'OMS et le Programme des Nations Unies pour l'Environnement ont publié en février dernier un rapport sur les effets des perturbateurs endocriniens sur la santé. Eh bien... il serait peut-être temps d'agir.

11 comments:

Carmen a dit…

génial comme article! J'ai fini "la vérité sur les cosmétiques" et me tate à en faire un article. Je te conseille ce livre :)

Nath44 a dit…

oui, ca renforce ma préférence pour le naturel ... le propyl paraben y'en a plein des cremes de pharmacie style bioderma ... The body shop n'est pas en reste non plus... c'est en effet l'accumulation de tout qui peut provoquer le danger ....

mesoinsnaturels a dit…

Super ton article! Je suis d autant plus choquée par ces dangers des cosmetiques chimiques, qu il est tout a fait possible de trouver des produits 100% naturels ou à 99% donc qui ne contiennent pas ces produits dangereux et tout aussi efficaces! Sache que dans TOUS les produits que tu achetes dans les grandes marques classiques, grandes surfaces habituelles, meme ceux estampillés bio il y a au moins un perturbateur endocrinien. Tous les produits dont je parle sur mon blog en sont exempt! Bye!

Des Mots Beauté a dit…

Cette lecture pourrait nous être utile à toutes en effet... Mais je crois que j'ai peur de ce que je pourrais apprendre ! Un peu comme toutes ces émissions sur la nourriture en grande surface, que je ne regarde jamais car je sais que je n'ai pas les moyens d'aller chez le boucher toutes les semaines ! Peut-être que l'on est trop nombreux à fermer les yeux comme ça...

Des Mots Beauté a dit…

Ca fait flipper..!

Des Mots Beauté a dit…

Je bave déjà devant tes cheveux magnifiques sur ton blog... je devrais peut-être adopter tes recettes... ! Mais c'est tellement plus facile de se voiler la face et d'acheter des produits à la composition inconnue... la chute est d'autant plus difficile quand on se prend la réalité en pleine face ! Et pourtant comme je l'ai dit, je n'aime pas être négative ou alarmiste. Ce serait tellement mieux de se dire que tout va bien !

natieak a dit…

Bonjour
Je suis carrement effrayée. Si même les marques mettent n'importe quoi dans leur produit où va ton!!! A qui faire confiance,finalement il est préférence d'utiliser des produit 100% naturel!

Des Mots Beauté a dit…

Oui, mais c'est tellement plus simple de faire confiance... on sait que les produits mis en vente sont contrôlés, mais on ne sait pas vraiment CE QUI EST contrôlé. Alors on est rassurées et on achète... C'est nul !

Oedtaf Livie a dit…

Coucou ! Merci pour ton article !!! J'avoue depuis que j'ai vu le reportage j'ai amoindrit ma routine lyering !!!! Au fait ton article fait partie de ma petite sélection de la semaine ;-) ==> http://on-en-demande-trop-aux-femmes.blogspot.be/2013/04/ils-ne-sont-pas-passes-inapercus-cette.html
Merci et bonne continuation !!!! bises

Yksis a dit…

J'avais lu l'article également et j'étais surprise du peu de retombées médiatiques de cette étude…normal la pub achète tout, et surtout le silence… de mon côté j'avais contacté le magasin Yves Rocher de Marseille car il y avait des PE dans la crème de jour à base de pomme que j'utilisais. Pas eu de réponse autre que "on ne sait pas", "on va contacter le siège" et jamais de retour après avoir laissé mes coordonnées. Du coup je n'achète plus que du bio de marques reconnues comme Wéléda, Florame ou autres, quitte à payer un peu plus cher, et tant pis pour les cadeaux, au final ils sont trop cher payés… on ne joue pas avec la thyroïde et autres glandes endocriniennes, et surtout en plus quand on propose des produits anti-rides, destinés à un public de femmes "matures" au sein duquel la tendance à l'hypothyroidie est fréquente…

Des Mots Beauté a dit…

@Yksis : Tu as tout à fait raison ! Heureusement, la réglementation cosmétique européenne s'est renforcée depuis l'écriture de cet article !

Enregistrer un commentaire

Un commentaire, un commentaire !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 

Template by Suck my Lolly